17 coups de crosse pour un téléphone portable

faits divers
Témoignage Carlos
©guyane 1ère
Violemment agressé dans le quartier de Bonhomme par des voleurs qui lui dérobent son téléphone portable, Carlos a voulu témoigner de son calvaire qui s'est déroulé sous les yeux de son fils de 4 ans. Il a reçu 17 coups de crosse.

Le reportage de Catherine Boutet et Alfonso Martinez


Les Outre-mer en continu
Accéder au live