Violences faites aux femmes : une femme sur six porte plainte en Guyane

violence
Manifestation violences faites aux femmes
©Guyane 1ère
Une vingtaine de personnes portant un masque blanc ont manifesté ce matin devant le commissariat de Cayenne. Une protestation symbolique effectuée dans le cadre de la journée mondiale des violences faites aux femmes par des membres l'association "L'arbre fromager". Un 6ème des victimes porte plainte
Une femme sur six porte plainte en Guyane pour violence annonçait le colonel Lambert de la gendarmerie nationale sur les ondes de Guyane 1ère la radio. Elles seraient 380 à avoir porté plainte entre mai 2013 et Avril 2014. Par extrapolation, elles seraient donc près de 3300 à subir des violences et à taire, pour la plupart d'entre elles, leur calvaire. A l'occasion de la journée mondiale, l'association "L'arbre Fromager" qui accueille et oriente les victimes de violence, essentiellement des femmes et des enfants, organisait ce matin une manifestation symbolique devant le commissariat de Cayenne. Une vingtaine de personnes, visages dissimulées sous des masques blancs brandissaient des pancartes avec des slogans contre la violence rappelant que la justice ne protège pas assez les femmes victimes de violence.
Pourtant, depuis 2010, il existe en Guyane comme ailleurs un dispositif appelé "l'ordonnance de protection". Cette ordonnance délivrée en référé par le juge des affaires familiales apporte une protection immédiate aux victimes en permettant,notamment d'éloigner le conjoint violent du domicile pendant 4 mois et en lui interdisant tout contact avec la victime.
Ce dispositif est peu mis en application car, selon un juge des affaires familiales, les victimes saisissent très rarement le juge.

La directrice de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, Sonia Francius est également la chargée de la mission aux droits des femmes et à l'égalité expose dans un communiqué ci-joint les grandes lignes de la politique gouvernementale  en matière de lutte contre les violences :
























Le reportage de Laurence Tian Sio Po et Martial Gritte


Les Outre-mer en continu
Accéder au live