guyane
info locale

Les dernières analyses du chikungunya en Guyane

chikungunya
Moustique Chikungunya
En Guyane, au 20 novembre 2014, les indicateurs épidémiologiques montrent d’une part une poursuite de l’épidémie sur l’Ile de Cayenne et dans l’Ouest Guyanais, d’autre part la circulation virale s'intensifie sur la commune d' Apatou.
L'ARS Guyane explique sur son site que le comité de gestion a acté le mardi 14 octobre 2014 le passage en phase 3 du Psage (programme de surveillance d'alerte et de gestion des épidémies de dengue dans les départements français d'Amérique) correspondant à une situation épidémique pour les communes du littoral allant de Saint-Laurent-du-Maroni à Roura. Les autres communes sont restées en phase 2b correspondant à une transmission autochtone modérée du virus avec foyers épidémiques et chaînes locales de transmission.
Pour les Secteurs en épidémie, l'ARS observe une stabilité du nombre de cas cliniquement évocateurs dans le secteur de l’Ile de Cayenne alors qu’une diminution de cet indicateur est observée dans l’Ouest Guyanais. A Apatou, la situation est épidémique depuis début novembre.
Sagissant des secteurs où la transmission autochtone du virus est modérée, à Kourou depuis une semaine, l'ARS remarque une augmentation du nombre de passages aux urgences pour chikungunya et du nombre de cas biologiquement confirmés. A Papaïchton et St Georges, des foyers ont été identifiés.
Au total, pour l'ensemble du département au 20 novembre 2014, on dénombre 7870 cas cliniquement évocateurs.

Dernières analyses du chikungunya en Guyane

Dernières analyses du chikungunya en Guyane



Publicité