guyane
info locale

Bilan positif pour la lutte contre la pêche illégale

pêche
Destruction d'une tapouille
©guyane 1ère
Les pêcheurs se montrent satisfait des mesures prises pour lutter contre la pêche illégale. L'arrestation et la destruction en plus grand nombre de tapouilles brésiliennes notamment démontrent la volonté des autorités d'endiguer une activité qui nuit à la pêche en Guyane.
Finalement la coopération régionale commence à fonctionner en matière de lutte contre la pêche illégale. Un constat de nature à rassurer les pêcheurs locaux qui désespéraient de voir l'Etat mettre des moyens adéquats face à un pillage des ressources halieutiques par des pêcheurs extrêmement déterminésqui entraînait la mort de la pêche guyanaise.
La Brésil qui était menacé de sanctions par l'Europe a enfin réagi. Désormais les gardes de côtes brésiliens travaillent régulièrement avec les autorités maritimes françaises.
En 2014, les brésiliens ont procédé à 77 arraisonnements et les surinamais qui ont maintenant 3 gardes côtes (formés par la police maritime française) ont effectué leur première opération de contrôle. La satisfaction des pêcheurs sera totale lorsque les radars prévus sur les les côtes ouest et est seront enfin en fonction. Ceux ci devraient être installés et opérationnels dans les mois à venir.

Le reportage de Renaud Terrazzoni et Nicolas Pouillot


Publicité