Deuil, minute de silence des fonctionnaires de police

attentats
Deuil police
©@Guyane1ère
Hier était un jour de deuil national, les drapeaux sont en berne au lendemain du terrible attentat qui a coûté la vie à 12 personnes au siège du journal Charlie Hebdo à Paris. En Guyane comme partout en France l'émotion est vive. A Cayenne les fonctionnaires de police ont rendu hommage aux victimes.
Les visages sont graves et la minute de silence emplie d'émotion. La cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo est présidée par le préfet en présence du procureur de la république de tous les corps de police nationale et de la police municipale de Cayenne, symbole de l'unité de toutes les institutions.
Eric Spitz (préfet de Guyane) : « c'est un symbole fort, le ministère de l'intérieur a perdu deux de ses hommes la police municipale a perdu une femme. Il est important dans ces moments de chagrin et de deuil que nous nous rassemblions pour soutenir les collègues et les familles ».
 
Le reportage d’Alexandre Rozga et Yves Robin