Zone Terca : à l'orée de l'expulsion

social
Expulsion Zone Terca
©Guyane1ère
L'œil rivé à coup sûr sur le sablier, le compte à rebours se poursuit pour les occupants illégaux de la Zone Terca à Matoury. Ils n'ont plus que trois semaines pour quitter leur maison.

Depuis le 19 janvier, il semblerait que  personne n’ait quitté Terca. Ils seraient 250 à 400 habitants installés sur le terrain de Raymond Habchée à deux pas d’une grande zone commerciale.
Blackett vit dans le quartier Terca, il veut sauver ses meubles, mais va partir à contrecœur : « cela fait 7 ans que je vis ici, maintenant il me faut partir. Ma tête me fait mal, je suis très en colère. J’ai planté des cocotiers, des citronniers et si mes enfants veulent un coco, ils n’ont qu’à se servir. Tout ça est fini, tout va être écrasé ».

Le reportage de Laurence Tian-Sio-Po et Martial Gritte

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live