Chronique d'une fracture annoncée de la majorité municipale à Matoury

politique
Gabriel Serville
©guyane 1ère
Rien ne va plus à Matoury, la majorité semble désormais avoir atteint le point de rupture. Dernier événement en date, le Conseil municipal purement et simplement sabordé par le maire lui-même en fin de semaine dernière.
Gabriel Serville parait plus que jamais isolé, si on a beaucoup parlé de l’éclatement de la fameuse coalition  qui a mis fin à l’ère Roumillac, aujourd’hui la fracture apparaît au cœur même du Parti Socialiste Guyanais visiblement.

Un maire isolé au sein de son parti : le Parti Socialiste Guyanais

Gabriel Serville a beau jeu de pointer les dissensions dans sa majorité en visant les différentes forces politiques de la coalition, Les verts, Walwari ou le MDES mais il ne parle pas de son propre parti le PSG. Ils sont pourtant peu nombreux à défendre ouvertement le maire. Un silence qui en dit long et qui s’est d’ailleurs vu lors du dernier Conseil Municipal, face à la protestation contre la méthode du maire, le 1er adjoint et membre reconnu du PSG, Serge Smock prend la parole non pour appuyer son maire mais pour proposer une suspension de séance. Une sobre main tendue que ne saisira pas Gabriel Serville préférant lever la séance et signant de fait son isolement.

Un renouvellement du secrétaire de section difficile à Matoury

Des tensions au sein de la majorité de Matoury qui ne sont d’ailleurs pas sans conséquence sur la section PSG de cette même ville. La gestion de la ville par le député maire Gabriel Serville étant au cœur des sujets qui fâchent actuellement. Le bureau de la section PSG de Matoury devait justement être renouvelé dimanche dernier lors d’une assemblée générale qui aura finalement débouché sur le report de cette élection. L’actuel secrétaire de section et adjoint au maire Roger Aron serait en concurrence avec Roland Léandre également adjoint au maire. 

L'interview de Gabriel Serville, député-maire de Matoury par Charly Torres


Les Outre-mer en continu
Accéder au live