Affaire Terca : L'opération d'expulsion aura lieu dès qu'il y aura un huissier

social
Préfet Eric Spitz
©Guyane 1ère
L’opération d’expulsion des 87 familles, occupants illégaux de la zone Terca à Matoury devait avoir lieu hier matin. Mais elle a été annulée au dernier moment par la préfecture, suite au refus des huissiers sollicités pour encadrer juridiquement l’opération. Mais ce n'est que partie remise.
La préfecture et les huissiers de Guyane sont en désaccord sur l’opération d’expulsion de la zone Terca à Matoury. Pour le préfet Eric Spitz, on peut expulser des squatteurs pendant la trêve pluviale (assimilée à la trêve hivernale) qui courre de mars à juillet, pour les huissiers, ce n’est pas possible à moins qu’un juge ne le précise.
Le préfet qui était au journal radio de la mi-journée a apporté des éléments d'explication sur sa position : l'opération d'expulsion des 87 familles aura bien lieu même si'il faut attendre le mois de juillet. Les familles doivent trouver des solutions de relogement.

Préfet Eric Pizt sur Terca