publicité

Arrêt immédiat de la pulvérisation du malathion en Guyane!

Le biocide "malathion" pulvérisé en Guyane depuis le mois de novembre pour lutter contre le chikungunya vient d'être reclassé par l'OMS (l'organisation mondiale de la santé) comme agents cancérogènes probables. Le Conseil Général a donc décidé de stopper immédiatement son utilisation.

© Guyane1ère
© Guyane1ère
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
Un article du « Figaro » s’en était fait l’écho, le classement par l'OMS de cinq pesticides comme cancérogènes probables ou possibles, a mis fin provisoirement à l'usage du malathion en Guyane, utilisé jusqu'alors dans la lutte contre le chikungunya.
Alain Tien-Liong, président du Conseil Général : « Il appartiendra à l’état dès lors que ces éléments lui seront transmis, de nous dire quelles sont les dispositions qu’il prend. Car comme je l’ai rappelé, la décision que nous avons prise d’utiliser le malathion ne s’est pas faite de façon unilatérale ».
Dans son intervention le préfet réplique en quelques chiffres en citant le nombre de morts imputés au chikungunya depuis le début de l’épidémie aux Antilles: 85 en Martinique 75 en Guadeloupe contre 2 en Guyane, le seul département a utilisé le malathion.

Le reportage d’Alexandre Rozga et Elise Ramirez
Malathion, arrêt immédiat des pulvérisations
Christian Meurin, le directeur de l'ARS était l'invité du journal de Guyane1ère
ITW de Christian Meurin ARS


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play