guyane
info locale

Meurtre à la résidence Les Martines : aucune piste n'est écartée

faits divers
Conférence de presse procureur
©Jean-Marc D'Abreu
Mardi après-midi,  Anne-Marie Leboulanger a été découverte la gorge tranchée à son domicile à Rémire-Montjoly par son époux le directeur de l'hyper marché Carrefour de Matoury. Depuis tout est mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce forfait et aucune piste n'est écartée.
Le procureur de la république Ivan Auriel a tenu une conférence de presse mercredi après-midi à la gendarmerie de la Madeleine. Les forces de gendarmerie et de police doivent faire vite pour recueillir toutes les traces laissées par le ou les criminels sur la scène de crime dans la maison de la victime à la résidence Les Martines à Rémire -Montjoly. A cet effet une procédure d'analyse des traces d'ADN en urgence a été lancée auprès de l'IGNA de Nantes, elle permet de raccourcir les délais de quelques semaines à quelques jours pour avoir les résultats des prélèvements effectués sur les objets . Ils pourraient éventuellement conduire vers un ou des individus connus pour des faits de délinquance.

Une traque qui mobilise tous les services de gendarmerie et de police

Une enquête pour flagrance pour homicide a été ouverte. L'ensemble des services de police, les douanes, la brigades de recherches de Matoury, la section de recherches de Cayenne sont mobilisés pour une traque de grande ampleur. L'hélicoptère de la gendarmerie a réalisé de nombreuses rondes dans la journée dans divers secteurs de l'île de Cayenne. Le véhicule de la victime qui a disparu, une twingo bleue est toujours recherchée.
Le procureur Auriel n'a rien ajouté de plus pour ne pas compromettre le travail des enquêteurs dans cette phase cruciale des investigations.  Aucune piste n'est écartée et tout sera fait pour élucider ce crime et retrouver le ou les auteurs.  Il a été appuyé par le commandant de gendarmerie qui a souligné le travail difficile de ses équipes dans cette affaire hors norme.
Une vive émotion chez les riverains
Ce crime a choqué la population par sa brutalité. Les voisins de la victime Anne-Claire Leboulanger qu'ils connaissaient bien sont en émoi. Ils ont souligné les nombreux faits d'insécurité dont ils ont été la cible depuis l'ouverture de la résidence Les Martines (cambriolages divers, bris de vitres de voitures). Ils réclament depuis des mois auprès du gestionnaire, une plus grande sécurisation des lieux avec notamment la fermeture automatisée de l'entrée de la résidence.
Publicité