Véronique Jacaria réclame le retrait définitif de la barrière érigée sur la piste d'accès au bourg de Saint-Elie

société
Véronique Jacaria
©Guyane 1ère
Le conflit de la piste d’accès à Saint Elie n’est pas terminé. En fin de semaine, Carol Ostorero, gérante d’une société minière, sur la zone, a fermé la piste par une barrière. Depuis, cette barrière a été ouverte. La mairie réclame son retrait définitif. 
Pour Carol Ostorero, la gérante de la société minière SMSE c’est une question de sécurité : sur la même piste circulent des engins de chantier de 70 tonnes et des voitures. Le problème, selon elle, est que les engins ne voient pas forcément les petits véhicules. Il y aurait donc un problème de sécurité. Hier, une réunion de médiation a été organisée en Préfecture. Mais elle a tourné court, au bout de quelques minutes. Les élus estimant n'être pas reconnus et respectés dans leur mission.
Il faut enlever cette barrière définitivement et réparer la partie de la piste abîmée a déclaré la maire de Saint-Elie Véronique Jacaria qui était l'invitée du JT Soir présenté par Roland Pidéry

L’association des femmes maires de Guyane apporte son soutien au maire de Saint-Elie, Véronique Jacaria et appuie la demande d’action de l’Etat pour lever les entraves à la libre circulation des personnes. 
Le président de Région Rodolphe Alexandre " condamne fermement cette marque d'irrespect total pour les habitants de Saint-Elie et pour la municipalité mise devant le fait accompli". Il assure de son soutien la maire Véronique Jacaria et demande au Préfet d'user de son droit de police pour mettre fin à cette situation ubuesque.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live