Mouvement social au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly

social
Centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly.
©Ministère de la Justice
Les surveillants de prison ont démarré devant le centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly un mouvement social depuis 5h ce matin, il devrait durer jusqu'à 13h00. Le syndicat UFAP dénonce les conditions de travail dégradées et pointe le manque d'effectif.
Mouvement social des surveillant de prison
©DR
Une réunion s'est tenue hier à la préfecture entre le secrétaire de l'UFAP René Polydore et le directeur de cabinet de la Préfecture Laurent Lenoble. Le syndicat a par ailleurs demandé l’intervention du syndicat au niveau national auprès de la Garde des Sceaux. 

Un mal être profond

Les agents sont implantés à l'entrée de la route qui mène à la prison et ne permettent son accès qu'au personnel autorisé et la sortie aux détenus libérables ce jour. Ils se plaignent de leurs mauvaises conditions de travail. Ils sont trop peu nombreux pour assurer correctement leurs missions. Ils sont dans une situation de rupture due au nombre d'heures important de travail et de présence qui nuisent à leur santé. 

René Polydore au micro d'Alexandra Silbert

ITW René Polydore

 
Le reportage de Leïlia Chérubin-Jeannette et Abel Parnasse