Rémire-Montjoly : les associations du périscolaire veulent être payées

politique
Protestations à la Mairie de Rémire-Montjoly
©Kessi Weishaupt
Les responsables des associations qui gèrent les activités périscolaires à Rémire-Montjoly sont en colère. Plusieurs d'entre eux  se sont rendus à la mairie ce matin pour réclamer le versement de la subvention municipale.
Depuis plusieurs mois les associations qui ont en charge le périscolaire à Rémire-Montjoly attendent d'être payées par la mairie. Pour certaines, l'attente dure depuis janvier, voire la fin de l'année dernière.
Elles menacent d'arrêter la prise en charge des élèves si le paiement des sommes dues n'intervient pas. Le petit groupe de responsables associatifs  a été reçu par la 1ère adjointe Patricia Léveillé qui assure l'intérim du maire Jean Ganty absent.
Elle s'est engagée à signer un premier mandat de règlement aujourd'hui. Elle déplore cette situation qui est due non pas à un problème budgétaire mais à un manque de trésorerie. La municipalité n'a pas encore recouvré toutes ses subventions pour les travaux réalisés et dans le même temps a perdu 4 millions sur la totalité de ses recettes. Elle a proposé aux protestataires de patienter jusqu'au 15 juin, le temps de faire avancer des dossiers.
En attendant, il est demandé aux associations de reprendre lundi leurs activités.
Les responsables ont entendu le message auquel ils ne souscrivent pas, lundi il ne devrait pas y avoir d'accueil des enfants après la classe. 

Le reportage de Florianne Amblard