Une arme de plus pour lutter contre l'orpaillage clandestin et le braconnage !

amazonie
Parc amazonien, le pouvoir des gardes renforcé
©Guyane1ère
Les agents du parc amazonien de Guyane voient leurs pouvoirs d'action renforcés. Ils pourront désormais intervenir plus facilement lors d'infractions commises en matière de braconnage et d'orpaillage illégal grâce à la signature d'un protocole entre le procureur de la République et le parc amazonien
La signature d'un protocole entre le directeur du parc amazonien de Guyane et le Procureur de la République augmente les pouvoirs de police des agents du Parc national. Deux missions seront désormais à relever, le braconnage des espèces protégées et la lutte contre l'orpaillage clandestin.
Ivan Auriel, Procureur de la République : " Ce sont des pouvoirs de police de l'environnement et non pas de police contre les infractions des biens et des personnes. C'est vraiment pour protéger la biodiversité et le parc ".
20 agents du parc amazonien sont désormais assermentés pour assurer les missions de police de l'environnement. 

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Abel Parnasse


Les Outre-mer en continu
Accéder au live