guyane
info locale

Un homme tué d'une décharge de plombs en pleine poitrine dans un squat de Cayenne

faits divers
Meurtre au Squat 4 éco
La maisonnette où s'est déroulée le meurtre ©Eric Boutin
Un homme a été tué d'un coup de fusil à bout portant ce 4 juillet au matin. Les faits se sont déroulés dans une maisonnette au lieu dit, "Squat 4 éco" situé non loin de l’établissement postal de la zone Collery à Cayenne.
Un homme d’une trentaine d’années, d’origine brésilienne, a reçu une décharge de plombs au niveau de la poitrine. L’enquête se poursuit afin de déterminer les circonstances exactes du drame. Mais selon les premiers témoignages, il s’agirait d’une dispute qui a mal tourné.


Une altercation violente qui se termine par un meurtre

Les faits se sont déroulés aux environs de 10h ce samedi matin dans l’une des maisonnettes de ce lieu dit, "Squat 4 éco", situé non loin de l’établissement postal de la zone Collery à Cayenne.
La police était déjà sur place à notre arrivée : les agents postés devant une habitation de fortune dont la porte est cadenassée. En attendant l’arrivée des enquêteurs et des hommes de l’identité judiciaire. A l’intérieur, le corps d’un homme sans vie, gisant dans une marre de sang issue d’un trou béant au niveau de sa poitrine.
Cette même maison où la victime se trouvait auparavant avec son meurtrier présumé. La discussion entre les deux hommes aurait dégénéré. L’agresseur, un jeune homme d’une vingtaine d’années, s’est rendu à son domicile non loin des lieux du drame pour récupérer un fusil de chasse. A son retour, il tire à bout portant sur sa victime, qui décède quasiment sur le coup. L’homme prend la fuite après son geste.
Des faits qui seraient déroulés en présence de nombreux enfants qui n’ont pas été touchés.   
Un coup de feu fatal qui correspond à un règlement de compte de l’avis de certains habitants du secteur.
Le meurtrier présumé a finalement été interpellé quelques heures plus tard par les hommes de la Bac (Brigade anti criminalité). Son arme a été retrouvée dans les hautes herbes, non loin de l’habitation de sa victime.

L’individu sera donc placé en garde à vue avant d’être présenté devant le parquet pour une éventuelle mise en examen pour homicide. 
Publicité