publicité

Et de six pour le centre spatial guyanais depuis le début de l’année !

Nouveau succès mercredi soir au CSG avec le décollage d’une Ariane 5 et le placement sur orbite de deux satellites.

Ariane 5 a décollé dans les temps, à 18h42, mercredi. © Esa, Cnes, Arianespace, Optique Vidéo du CSG
© Esa, Cnes, Arianespace, Optique Vidéo du CSG Ariane 5 a décollé dans les temps, à 18h42, mercredi.
  • Par Franck Leconte
  • Publié le
Malgré la menace des orages, Ariane 5 a décollé sans encombre mercredi soir du centre spatial guyanais (CSG) pour mener à bien sa troisième mission de l’année, la sixième, tous lanceurs confondus, en Guyane.
Le premier des deux satellites, Star One C4, proposera des services de télécommunications et sera particulièrement actif pendant les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro dans environ un an. Star One C4 permettra d'établir "la meilleure infrastructure possible pour la ville de Rio et pour les Jeux", a déclaré en salle Jupiter Gustavo Silbert, Président de Star One. 
MSG-4 sera au service de l'agence européenne de météorologie Eumetsat. Il fournira pendant au moins sept ans des services de prévisions immédiates et à très court terme de phénomènes météorologiques extrêmes. Il est aussi le dernier satellite Meteosat de seconde génération. Le succès de ce mercredi a donc été aussi l'occasion pour Alain Ratier, directeur général d'Eumetsat, d'annoncer la signature d'un nouveau contrat avec Arianespace pour les lancements des trois premiers satellites Meteosat de la troisième génération entre 2019 et 2023.
Mais ce qu’on retiendra surtout de ce 66ème succès consécutif d’Ariane 5, c’est qu’il confirme la cadence voulue pour 2015 au CSG. Déjà six succès sur les douze prévus dans l’année. "Arianespace démontre sa capacité à augmenter son rythme d'opération", a déclaré Stéphane Israël, le P-DG
d'Arianespace.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play