guyane
info locale

Coup d’arrêt au projet minier de Rexma à Saül

orpaillage
manifestation Medef devant la Préfecture
Manifestations du président du Medef et de socio professionnels devant la préfecture ©Laurent Marot
La 2 septembre à Cayenne, le Coderste a donné un avis favorable au projet d’arrêté préfectoral rejetant la demande d’Autorisation d’Ouverture des Travaux Miniers (AOTM) de la société Rexma sur le permis Limonade, à 4 kms du bourg de Saül.
La décision est tombée, ce matin, alors que des patrons manifestaient devant la Préfecture. Le Coderste, Comité Départemental de l’Environnement des Risques Sanitaires et Technologiques a donné un avis favorable au projet d’arrêté préfectoral rejetant la demande d’Autorisation d’Ouverture des Travaux Miniers (AOTM) de la société Rexma sur le permis Limonade, à 4 kms du bourg de Saül. Selon la préfecture, le Coderste, qui regroupe des représentants des socioprofessionnels, de l’administration, et des élus a voté à l’unanimité avec quatre abstentions. De même source, on précise que « ce refus est motivé  essentiellement par les insuffisances constatées dans l’évaluation des impacts sur l’environnement de l’exploitation envisagée».
 

Un dossier à rebondissements

Basée en Guyane, la société Rexma s’est vue délivrer un permis de recherche sur la crique Limonade à Saül en 2006, contre l’avis de la ministre de l’environnement et du maire de l’époque. Ce dernier refusait toute activité minière dans un rayon de 10 kms autour du bourg de Saül. En 2012, la société a obtenu le permis d’exploiter. Il ne manquait donc plus que l’AOTM pour lancer l’exploitation. En 2013, une enquête judiciaire a été ouverte pour des soupçons de falsification de l’étude d’impact par la société minière, ce qui a entraîné une suspension de l’instruction de la demande d’exploiter. L’enquête a été finalement classée sans suite, les faits présumés étant prescrits.

Une défaite pour le secteur minier et les socioprofessionnels

L’avis du Coderste adopté ce mercredi ouvre la voie à la publication de l’arrêté préfectoral de refus de l’Autorisation d’Exploiter de Rexma. C’est une victoire pour la mairie de Saül. Marie-Hélène Charles, la maire élue en 2014 est toujours sur la même ligne que son prédécesseur, Hermann Charlotte : pas d’exploitation minière dans un rayon de 10 km autour du bourg, pour favoriser l’écotourisme et l’agriculture dans cette zone
En revanche, c’est une défaite pour le secteur minier et les socioprofessionnels qui ont soutenu ce projet. Ce mercredi matin, une vingtaine de patrons guyanais s’est retrouvée devant la préfecture pour soutenir Rexma et dénoncer l’immobilisme de l’Etat sur les revendications déposées en juillet par le MEDEF Guyane : simplification des normes, raccourcissement des délais de réponse des administrations sur les projets de développement sans compter les mises à niveau des infrastructures à travers le pacte d’avenir promis par le président Hollande en décembre 2013.

Le reportage de Laurent Marot et Elise Ramirez

 

Publicité