Le préfet Eric Spitz victime d'une usurpation d'identité sur facebook

sécurité
Le préfet de Guyane Eric Spitz
©guyane 1ère
Ces derniers temps de nombreuses personnes, en Guyane, ont été victimes d'usurpation d'identité sur les réseaux sociaux, tels twitter ou facebook. Personne n'est épargné, le préfet de Guyane Eric Spitz en fait l'amère expérience, il a porté plainte contre X.
C'est une drôle de mésaventure qui est arrivée au préfet de Guyane Eric Spitz. Alors qu'il ne possède pas de compte facebook, un internaute a usurpé son identité et a créé des comptes sur le célèbre réseau social facebook. Une situation inédite et tout à fait illégale qui a provoqué une réaction immédiate : une plainte contre X pour usurpation d'identité.
Ce type d'infraction relève de l'article 226-4-1, créé par  la loi n°2011-267 du 14 mars 2011 - art. 2 : « Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne. »
 
Le préfet Eric Spitz

Les explications de Jean-Marc d'Abreu sur les conséquences de l'usurpation d'identité