publicité

Les administrations bloquées par les socioprofessionnels

Les patrons en colère réclament de l’état un plan d’action pour relancer l’économie locale. Ce mercredi 16 septembre, plusieurs poids lourds ont bloqué le matin tôt, la préfecture, la DEAL, la DIECCT, l’INSEE et l’ONF.

Manifestation socioprofessionnels le 16 septembre 2015 devant la Préfecture © Nikerson Perdius
© Nikerson Perdius Manifestation socioprofessionnels le 16 septembre 2015 devant la Préfecture
  • Nikerson Perdius
  • Publié le
Une démonstration de force des socioprofessionnels voilà comment l’on peut qualifier le mouvement de ce matin. Plusieurs administrations d'état ont été bloquées à l’aide de camions. Rien que pour neutraliser la préfecture, de l'entrée réservée au public au bureau du Préfet en passant par l'entrée du Conseil Général, il a fallu près d’une vingtaine de camions.
© Nikerson Perdius
© Nikerson Perdius

Les socioprofessionnels étaient présents bien avant 9h00, l'horaire annoncé du blocage. Parmi eux, des chefs d'entreprise et surtout de responsables de structures patronales. Le Medef Guyane est à l'initiative de cette action et a rallié à sa cause, les transporteurs, les auto-écoles ou encore la FedomG. Vers 10h00, les responsables des différents secteurs d'activité ont tour à tour pris la parole pour évoquer les difficultés pour obtenir un permis pour le secteur aurifère, le fait qu'il n'y ait aucun circuit disponible pour les poids lourds ou encore les difficultés des entreprises sur les délais des paiements.
A la suite de cela, il n'y a pas eu de réunion avec le préfet. D'ailleurs le Medef n'attendait pas forcément de réponse mais souhaitait visiblement, opérer une démonstration de force. Toutes les revendications sont connues et ont déjà été abordées lors de réunion précédentes.

L'interview du président du Medef, Stéphane Lambert réalisée le 14 septembre par Roland Pidéri
ITW Stéphane Lambert


Sur le même thème

  • conflit social

    Les chasseurs en colère bloquent l'ONF

    Les chasseurs mécontents réclament le libre accès aux pistes de l’ONF pour la chasse. Ils accusent les agents de l’Office d’interdire la libre circulation en forêt, alors qu’eux-mêmes et leurs proches jouissent seuls du privilège du domaine forestier.

  • conflit social

    Grève à l'association Ebène

    Depuis le 6 février, une partie du personnel de l'association Ebène, structure qui se déploie dans le secteur sanitaire et médico-social, a cessé le travail, à l’appel de l’UTG. Le mouvement est suivi par environ 10% du personnel qui réclame, notamment, la mise en oeuvre de la prime Macron. 

  • conflit social

    Grève au CHK : toujours pas de signature de fin de conflit

    Le Centre Hospitalier de Kourou est toujours paralysé par le mouvement de grève initié depuis 37 jours par le syndicat UTG. En cause, le passage des agents de l’ex CMCK vers la fonction publique hospitalière. Hier les négociations n’ont pas abouti à une signature de fin de conflit.  
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play