Les tirages : comment endiguer le phénomène

société
Des deux roues mis en fourrière
Des deux roues mis en fourrière ©guyane 1ère
Le phénomène des tirages ou courses sauvages de motocyclistes existe depuis de nombreuses années en Guyane. Ces courses très prisées par les jeunes sont maintenant filmées et relayées sur les réseaux sociaux. Pour les autorités, le phénomène est difficile à endiguer.
Les contrevenants utilisent des engins trafiqués qui atteignent des vitesses élevées. Parfois plus de 140km/h. Sans casque et sans lumière, les jeunes se lancent à l'aveugle, la nuit sur les routes. Les itinéraires changent. Actuellement, les rendez-vous ont lieu sur la nationale 1 entre le pont du Larivot et le giratoire de Soula sur la commune de Macouria. Une vidéo circule sur les réseaux sociaux et montre le parcours hallucinant des compétiteurs.
Ce comportement suicidaire qui met alors en danger tous ceux qui se trouvent sur la route à ce moment là, y compris les automobilistes que ces fous de vitesse croisent, est bien difficile à combattre. Beaucoup de jeunes expliquent qu'ils veulent se confronter au danger, se laisser griser par la vitesse et surtout, braver des interdits.

Le reportage de Jean-Marc d'Abreu et Franck Fernandes