guyane
info locale

Lindor : une 9ème édition sous le signe de la modernité et de la tradition

musique
Josy Mass, Cween et Youri Tunda
Josy Mass, Cween et Youri Tunda ©Magamazonie
Selon le président du jury des Lindor, le chanteur, auteur compositeur, Nikko, la production musicale guyanaise, de plus en plus abondante, se porte bien et les jeunes y ont pris une place de premier plan. Cette neuvième édition, néanmoins, se situe entre modernité et tradition.

Les Lindor , ce n'est pas une compétition. L'objectif , avant tout, est de valoriser la production guyanaise

Très investi dans son rôle de président du jury, l'artiste, lui même chanteur, auteur-compositeur, assure la promotion de la manifestation en rappelant des principes simples. Ce gala permet d'honorer chaque année des artistes de la scène musicale guyanaise, une reconnaissance qui ne peut qu'encourager la production qui, avec le temps, se diversifie. Cette année, par exemple, dans la catégorie clips, l'association a recensé 170 clips ce qui démontre une grande vitalité artistique. Nikko a dirigé un groupe de 14 personnes chargées de choisir les meilleurs artistes de l'année 2014-2015 par le biais de 14 catégories dont trois seront entièrement jugées par le public : Prix révélation de l'année, prix la chanson de l'année et enfin celui du duo de l'année.
Il n'a pas été facile de faire des choix, parfois, il a fallu voter plusieurs fois mais au final le jury peut se satisfaire de son travail.

Le reportage de Thierry Merlin et Abel Parnasse


L'interview de Nikko par Catherine Boutet


Publicité