Après 13 jours de grève des sapeurs-pompiers le dialogue s'amorce

conflit social
pompiers en grève
©guyane 1ère
Après 13 jours de grève chez les sapeur-pompiers de Guyane, le directeur Félix Antenor Habazac donne sa version sur ce mouvement qui est selon lui  instrumentalisé par une petite partie du personnel. Les négociations commenceront sur la base d'un cahier de revendications qu'il établit. 
Depuis le début de ce conflit social, la direction ne s'était pas encore exprimée. Cela est chose faite. Le directeur du SDIS, qui était en mission hors du département souhaite, avant de commencer les négociations, que les accès de l'Etat major soient libérés.
Le colonel Habazach affirme que la motivation profonde de ce mouvement social vise à empêcher la nomination d'un collègue. Les revendications ne sont pas claires et souvent injustifiées. Il commencera les négociations dès que le cahier des revendications sera établi. Par ailleurs, il précise qu'il y a en réalité un faible taux de grévistes - 9 personnes, moins de 10% du personnel. L'effectif du SDIS est de 230 agents.
Le dialogue devrait s'instaurer avant mercredi prochain.

Le reportage de Marc-Philippe Coumba et Franck Fernandes