L'arbre fromager de Saül ou l'histoire du cliché d'un photographe passionné

environnement
Henri Griffit
Henri Griffit et son fidèle appareil photo ©Guyane 1ère
Henri Griffit, le photographe du fromager de Saül, dont la photo devrait faire le tour du monde, ne retirera aucun dividende de son travail. Il a cédé ces droits au Parc Amazonien et à la Guyane. Sa plus grande fierté reste sa participation à la valorisation du patrimoine guyanais.
Cette photo qui a permis que le fromager de Saül reçoive le prix du public du concours "Arbre de l'année" 2015 est une fenêtre sur la Guyane et une reconnaissance que le photographe Henri Griffit reçoit avec beaucoup d'humilité. Ancien reporter photographe du quotidien France Guyane, ce professionnel de la photo n'est pas peu fier du résultat aujourd'hui. Grâce à lui, la forêt de Guyane sera mieux connue, appréciée, et c'est cela qui lui importe d'abord. A tel point qu'il a cédé ses droits.
Henri a, sans doute, dans ses archives de nombreux trésors photographiques qu'il ne manque pas de partager sur les réseaux sociaux. Son nom est désormais définitivement lié à l'histoire du plus bel arbre de l'année 2015, le majestueux fromager de Saül. 

Le reportage de Thierry Merlin et Abel Parnasse