guyane
info locale

Halte aux feux

environnement
Feux de brouissailles
Feux de broussailles sur la route de Mana (image d'archives) ©GP
Si le sud ouest de la France a du faire face à des inondations dévastatrices, en Guyane, la sécheresse est à l'origine des nombreux feux de broussailles qui sévissent sur le littoral comme à l'intérieur des terres.
Arbre brulé
Le géant d’hier qui tutoyait le ciel gît  lamentablement au sol, noirci, la bouche ouverte, dans un dernier rictus de souffrance. Brûlé vif. L’arbre, symbole de puissance de la forêt a été consumé par un feu de broussailles et abattu par l’homme en quête de terres pour ses cultures vivrières. Dans ses branches chantait le vent. Les oiseaux y nichaient ou s’y reposaient, des colonnes de fourmis, infatigables ouvrières, l’escaladaient jours et nuits. La nature avait mis trente ans à le faire grandir. Il était source de vie. Un feu de broussailles l’a achevé en quelques heures.

Campagne de lutte contre les feux de broussailles

La Préfecture de Guyane a lancé la 3ème campagne de lutte contre les feux de broussailles qui ravagent les espaces naturels du pays.
La période sensible va de septembre à novembre, c’est l’époque de la sécheresse. Il existe peu ou pas de moyens de lutte selon les secteurs. Dans la zone de Cayenne, les secours sont bien organisés avec du personnel. En zone Iracoubo et Saint-Georges les pompiers manquent cruellement d’effectifs et de volontaires.
La population est peu sensibilisée et ne mesure pas réellement les conséquences d’un feu de broussailles. Elle n’entend pas non plus les appels à volontariat lancés régulièrement par le service départemental de lutte contre les incendies .
Outre le danger direct du feu pour les hommes, le bétail, les animaux et les maisons d’habitation, il faut se méfier des fumées, souvent toxiques.
Ces fumées sont dangereuses et agressives car liées à la nature de végétaux qui brûlent ainsi que des détritus de toute nature que nous jetons par négligence dans les fossés le long des routes.

1000 départs de feu en 2014

Il y a eu plus de 1000 départs de feu en 2014, mettant en danger 98 maisons. 2 troupeaux ont été décimés sur place, ne pouvant fuir les flammes et la fumée. La vigilance de tous est appelée notamment pour les feux sur abattis qui doivent absolument  être contrôlés. Un simple mégot lancé d’une voiture peu déclencher des dégâts  considérables. Soyons responsables .
Rappelons enfin que les feux de déchets végétaux ou autres sont interdits en zone urbaine .
Publicité