Le Djokan, un art martial amazonien né en Guyane

art martial
Le Djokan
Depuis sa création en 2010, le Djokan fait de plus en plus d'adeptes et bien au-delà de nos frontières. 15 nations étaient invitées sur la scène du Zéphir dimanche 01 novembre 2015. ©Guyane1ère
Dimanche 01 novembre 2015 au soir, le Zéphir de Cayenne a résonné au son des tambours du Djokanakondé. La deuxième édition du Festival du djokan, art martial amazonien, a rassemblé un public de passionnés et d'initiés.
De l'art martial à la musique, le Djokan a dépassé les frontières guyanaises pour prendre une ampleur inattendue à la suite de "Bercy 2012" à Paris. Depuis sa création en 2010, le djokan fait de plus en plus d'adeptes bien au-delà de nos frontières. Quinze nations étaient invitées pour la deuxième édition du Festival du djokan et sur la scène du Zéphir à Cayenne en plus des Guyanais, des Londoniens et des Parisiens.

Le reportage de José Blézès et Martial Gritte