publicité

Le littoral guyanais continue de brûler

Depuis le début du mois d'octobre, les semaines se suivent et se ressemblent. Avec la sécheresse les départs de feux sont quotidiens. 50 c’est le nombre impressionnant de feux de broussailles qui ont enflammé du littoral guyanais durant ce week end.

Le bas côté de la route de d'Iracoubo complètement brûlé © EL
© EL Le bas côté de la route de d'Iracoubo complètement brûlé
  • Nicolas Pietrus
  • Publié le , mis à jour le
Les soldats du feux qui portent bien leur nom ont du intervenir 26 fois à Macouria, Matoury, Kourou, Sinnamary, Iracoubo, Saint-Laurent du Maroni et Apatou pour la seule journée de samedi. Cayenne était également touchée par ce phénomène avec un incendie qui menaçait une habitation de la Mâtine non loin du village chinois. Les interventions se sont poursuivies dimanche pour atteindre le chiffre de 50.
Les autorités appellent à la plus grande vigilance. Il est formellement interdit d'allumer des feux aux abords des habitations. Selon la tradition en commune, beaucoup d'habitants profitent de la saison sèche pour pratiquer des brûlis  d'abattis. Mais cette pratique est très dangereuse surtout lorsqu'il n'y a pas de point d'eau aux alentours.

Les images de Nicolas pouillot
Feux de savanes

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play