guyane
info locale

Meurtre de Victor Médélice, un mineur en examen

faits divers
Fenêtre du meurtre de roura
Fenetre de la maison ou a eu lieu le meurtre d'un homme de 70 ans, mutilé chez lui à Roura, puis jeté dans la rivière de la Comté, en juillet dernier. ©Guyane1ère
Aucun mobile pour expliquer le meurtre de Victor Médélice 70 ans, mutilé chez lui à Roura, puis jeté dans la rivière de la Comté, en juillet dernier. L'adolescent mis en examen ce vendredi 06 novembre, n'a rien dit. Ce qui interpelle pour l'instant, c'est son profil psychologique jugé inquiétant.

C'est au bord de la piste de Beauséjour à son domicile, qu’un septuagénaire originaire de la commune de Roura, Victor Médélice a été tué le matin du 3 juillet dernier. C’est une mort violente à coups de sabre. Les meurtriers ont transporté le corps mutilé dans la voiture de la victime à 10 km de son domicile, au dégrad de la Compté. Les agresseurs ont jeté le cadavre dans la rivière. Il sera retrouvé au petit matin par un promeneur.
Le 
Capitaine Christophe Sadler commandant adjoint de la section de recherche de la gendarmerie explique : « ça a marqué les enquêteurs qui étaient présents (…) c'est quelque chose que dans une carrière de gendarmes on ne voit pas souvent, par la multitude et par la complexité de la scène ».
Victor Médélisse, 70 ans, était retraité de France Telecom. Il vivait seul dans sa maison. C'était un homme apprécié dans le quartier, ce meurtre a surpris les voisins. Alain, un habitant du quartier de Beauséjour témoigne : " ça a choqué tout le monde. Le pire c'est quand ils ont découvert qui avait fait ça. Parce que c'est un gamin qui est né dans le lotissement et qui allait chez lui en permanence. Ils se connaissaient très bien ».
Quatre mois d'enquête, une dizaine de gendarmes mobilisés, et à l'issue le meurtrier présumé identifié. Éric Vaillant, Le procureur de la république, explique : « des investigations sur quatre mois, c'est un délai très court. Grâce à de la téléphonie et à l'ADN, ça a permis l'interpellation d'un jeune homme de 16 ans qui pendant sa garde à vue a avoué les faits ».
Le mineur, un voisin de la victime a été arrêté mercredi, Il a été mis en examen pour assassinat et vol. Il est placé en détention provisoire. En l'absence de mobile, le parquet et l'avocat de la défense ont demandé une expertise psychiatrique. Un coauteur de 19 ans a été identifié, mais selon le parquet il est actuellement au Brésil. Les autorités brésiliennes vont être saisie du dossier.

Le reportage d’Elise Ramirez et Laurent Marot

 

Publicité