Comment protéger les jeunes des vidéos de propagande djihadiste sur internet?

jeunesse
Des vidéos d'exactions circulent librement sur les smartphones
Une étudiantes expliquant la circulations libres de vidéos d'exactions de Daesh sur les smartphones ©Guyane1ère
La diffusion de vidéos d’exactions de Daesh, des images d'exécution ou de décapitation circulent librement sur internet, des images sans filtres qui arrivent bien souvent directement sur les téléphones portables des enfants. 
Les adolescents guyanais sont-ils protégés des images de barbaries de Daesh ? Parmi des élèves interrogés devant un établissement de Cayenne, certains affirment déjà avoir reçu des vidéos d'exactions filmés par des islamistes radicaux.
Depuis les attentats de Paris, le rectorat de Guyane a nommé un inspecteur qui est chargé d'accompagner la communauté éducative face à ces actes terroristes. Les autorités judiciaires appellent également les parents à la plus grande vigilance. Eric Vaillant, procureur de la république conseille : " j'incite les parents à regarder dans les smartphones des enfants, à regarder les comptes Facebook. Que ce soit en matière de terrorisme ou pour un tas d'autres sujets, les parents apprendront des choses sur leurs enfants ".  

Le reportage de Jean-Marc D’Abreu et Océlia Cartesse
Des enfants reçoivent sur leur smartphones des vidéos violentes et sanglantes diffusées par Daesh