Le RSA sera bien versé aux allocataires de Guyane

politique
CAF - RSA
©guyane 1ère
Les caisses du conseil général sont vides. La collectivité n'a plus de quoi verser le RSA (Revenu de Solidarité Active). Le préfet Eric Spitz a sollicité une aide d'urgence exceptionnelle mais en attendant la Caisse d'Allocations Familiales continuera le paiement du RSA aux bénéficiaires.

Depuis le début de la semaine il est question dans les médias des difficultés du Département à payer le RSA, Les allocataires du Revenu de Solidarité Active sont inquiets.
Le directeur de la caisse d'allocations familiales, Patrick Divad, a apporté des précisions et a garanti que le versement des mois de novembre et décembre seraient effectués normalement par sa caisse auprès des bénéficiaires. Cette dernière se retournera ensuite vers le Département pour obtenir au plus vite le remboursement des sommes.

Interview de Patrick Divad
Le directeur de la CAF rassure les allocataires du RSA


Le Préfet est intervenu auprès du gouvernement

Soucieux de cette situation, le préfet de Guyane Eric Spitz a sollicité, le 12 novembre, une aide d'urgence exceptionnelle auprès du gouvernement. Dans ce courrier, le préfet évoque l’imminence des élections et la situation financière particulièrement préoccupante du département. Il a également souligné la très forte augmentation des dépenses sociales de la collectivité. Il a rappelé le taux de chômage de la Guyane près de deux fois supérieur au taux national durant la dernière décennie ainsi que l'augmentation considérable entre 2013 et 2014 des dépenses du conseil général pour le versement du RSA passées de 117 à 126 millions d’euros. Pour 2015, il faut prévoir une hausse de 10 millions d’euros.
Le préfet conclue ce plaidoyer en saluant les efforts du département en matière de gestion et précise qu’il ne reste que 6 millions de crédits pour finir l’année quand il en faut 12 pour le paiement d’un seul mois. 
Une situation critique qui peut avoir de lourdes conséquences, pour non pas des milliers de bénéficiaires du RSA mais aussi des milliers de familles guyanaises dépendantes de cette aide.