L'orpaillage illégal en nette diminution sur le territoire guyanais

sécurité
Lutte contre l'orpaillage
Opération militaire contre l'orpaillage en Guyane ©guyane 1ère
La lutte sur tous les fronts contre l'orpaillage illégal porte enfin ses fruits en Guyane. Le préfet Eric Spitz a annoncé en conférence de presse le 15 décembre, une baisse de 60% des activités aurifères illégale sur l'ensemble du territoire.
Au bout de 18 mois et avec a coopération du Surinam et du  Brésil, les autorités françaises sont parvenues a porté des coups significatifs à l'orpaillage illégal sur le territoire guyanais. Le Préfet Eric Spitz a annoncé le 15 décembre que 250 chantiers clandestins ont été détruits. Cela représenterait 60% de l'activité des garimpeiros. Des résultats obtenus dans l'est de la Guyane grâce à une lutte sans merci durant 18 mois qui a mobilisé l'ensemble des services de sécurité. Ce combat va se poursuivre dans l'ouest, sur le Maroni désormais avec l'aide du Surinam.

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Elise Ramirez