guyane
info locale

« Palmiers patrimoniaux de Guyane », l’ouvrage de deux chercheurs universitaires guyanais

amazonie
Didier Béreau et Jean-Charles Robinson
©Guyane1ère
« Palmiers patrimoniaux de Guyane », un ouvrage qui pourrait encourager la filière agroalimentaire en Guyane. Il a été publié au mois de novembre 2017 par deux chercheurs de l'université de Guyane, Didier Béreau et Jean-Charles Robinson. Ils ont étudié 3 espèces, le wassay, le comou et le patawa.
Le wassay, le comou et le patawa sont trois espèces de palmiers emblématiques de la Guyane. Ils viennent de faire l'objet d'une recherche scientifique conduite par Didier Béreau et Jean-Charles Robinson. Les deux chercheurs universitaires publient leurs travaux dans un ouvrage intitulé « Palmiers patrimoniaux de Guyane ». Ce livre met en avant les potentialités immenses de ces espèces pour attirer peut-être des investisseurs. 

 

Il n'y a pas que le fruit qui est antioxydant


Les graines de wassay, de comou et de patawa sont très connues pour leurs débouchés agroalimentaire. Mais il serait trop réducteur de limiter nos connaissances au seul fruit du palmier. Les chercheurs lèvent le voile désormais sur les vertus de feuilles et des racines qui seraient selon leurs travaux beaucoup plus antioxydantes que les fruits correspondants à ces palmiers.  Jean-Charles Robinson, Maître de conférence en biochimie à l'université de Guyane déclare :

" ... la grande surprise de ce programme, c'est le wassay. En effet ses feuilles sont tout aussi antioxydantes que les feuilles de thé vert "


Le patawa et le comou ont les mêmes vertus que le wassay


Cet ouvrage s'intègre dans le programme "Palmazone", un programme qui a permis d'étudier pendant cinq ans les potentialités et la génétique de ces trois palmiers, des recherches qui permettent également de hisser le patawa et le comou à la hauteur du très célèbre et mondialement connu wassay.

Le reportage de Claire Giroud et Martial Gritte


Publicité