guyane
info locale

Wayabo, une zone agricole guyanaise en proie à l'insécurité...

vie locale
Wayabo
©Guyane1ère
Le 20 janvier dernier, le meurtre d'un homme sur une exploitation agricole révélait le triste sort des professionnels de Wayabo à Kourou : pas de réseau téléphonique fiable pour appeler les secours ou de lumière pour dissuader les voleurs.
Wayabo est un secteur agricole situé sur la commune de Kourou. D'une superficie de près de 5500 hectares, 80 agriculteurs et éleveurs s'y sont installés. Sylvestre est éleveur à Wayabo. Il est ici depuis 9 ans, il élève des poules, des pintades et des cochons. Une vie paisible de fermier au milieu des champs. L'image peut paraître idyllique, mais elle est bien loin de correspondre à la réalité. Le nombre de chiens sur la ferme en est l'illustration, ils sont 15 pour défendre la propriété. À Wayabo, toutes les exploitations subissent depuis plusieurs années des vols de matériels ou de bétails. Les voleurs n'hésitent pas à tuer et dépecer les bêtes sur place. Lundi dernier un vol s'est soldé le 20 janvier 2016 par un drame, un ouvrier a été tué dans une ferme du voisinage. Sylvestre Petchy, éleveur à Wayabo explique : « au début c'était du vol de matériels, des pièces sur les tracteurs. Ensuite ça a été la production avec les vols des produits maraîchers. Maintenant on est passé à une autre étape, on nous vole des animaux. Sur la zone, le vol de bœuf est très fréquent ». 
Thibault Lager, éleveur à Wayabo a lui aussi été victime de vol. Il a du prendre des mesures pour tenter de sécuriser au maximum son exploitation, il explique : «on fait en sorte que les animaux soient dans le bâtiment tous les soirs pour pas qu'il n'y ait pas de risque que quelqu'un vienne nous les voler. On a qu'un seul accès sur la ferme, un accès long et difficile à franchir. Mais on voit bien que face à la violence qui arrive actuellement c'est insuffisant comme mesures ».
Le préfet a rencontré les agriculteurs de Wayabo leur promettant des mesures adaptées à la situation. Malheureusement en attendant, l'insécurité s'accentue, le jour du tournage du reportage, un zébu a été volé et tué dans un champ de Wayabo.

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Elise Ramirez

Publicité