publicité

Wayabo, une zone agricole guyanaise en proie à l'insécurité...

Le 20 janvier dernier, le meurtre d'un homme sur une exploitation agricole révélait le triste sort des professionnels de Wayabo à Kourou : pas de réseau téléphonique fiable pour appeler les secours ou de lumière pour dissuader les voleurs.

© Guyane1ère
© Guyane1ère
  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le
Wayabo est un secteur agricole situé sur la commune de Kourou. D'une superficie de près de 5500 hectares, 80 agriculteurs et éleveurs s'y sont installés. Sylvestre est éleveur à Wayabo. Il est ici depuis 9 ans, il élève des poules, des pintades et des cochons. Une vie paisible de fermier au milieu des champs. L'image peut paraître idyllique, mais elle est bien loin de correspondre à la réalité. Le nombre de chiens sur la ferme en est l'illustration, ils sont 15 pour défendre la propriété. À Wayabo, toutes les exploitations subissent depuis plusieurs années des vols de matériels ou de bétails. Les voleurs n'hésitent pas à tuer et dépecer les bêtes sur place. Lundi dernier un vol s'est soldé le 20 janvier 2016 par un drame, un ouvrier a été tué dans une ferme du voisinage. Sylvestre Petchy, éleveur à Wayabo explique : « au début c'était du vol de matériels, des pièces sur les tracteurs. Ensuite ça a été la production avec les vols des produits maraîchers. Maintenant on est passé à une autre étape, on nous vole des animaux. Sur la zone, le vol de bœuf est très fréquent ». 
Thibault Lager, éleveur à Wayabo a lui aussi été victime de vol. Il a du prendre des mesures pour tenter de sécuriser au maximum son exploitation, il explique : «on fait en sorte que les animaux soient dans le bâtiment tous les soirs pour pas qu'il n'y ait pas de risque que quelqu'un vienne nous les voler. On a qu'un seul accès sur la ferme, un accès long et difficile à franchir. Mais on voit bien que face à la violence qui arrive actuellement c'est insuffisant comme mesures ».
Le préfet a rencontré les agriculteurs de Wayabo leur promettant des mesures adaptées à la situation. Malheureusement en attendant, l'insécurité s'accentue, le jour du tournage du reportage, un zébu a été volé et tué dans un champ de Wayabo.

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Elise Ramirez
Insécurité Wayabo

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play