Le "trafic de cocaïne" pour sauver leurs entreprises

trafic de drogue
ovules de drogue
©Malijet France
Une affaire de stupéfiant peu ordinaire occupe l’appareil judiciaire guyanais. Trois mules ont été interpellées en fin de semaine dernière, jusque là c’est classique. Mais beaucoup plus surprenant, les commanditaires sont deux chefs d’entreprises tout à fait insérés socialement.
Un nouveau trafic de stupéfiant a été mis au jour par la gendarmerie, mais dans cette affaire ce sont deux chefs d'entreprises qui sont soupçonnés d'être les commanditaires. L’un d'eux a été interpellé vendredi dernier à l'aéroport Félix Eboué, il était en compagnie de trois mules, ces dernières avaient ingéré au total 2,6 kilos de cocaïne. Ces deux chefs d'entreprises sont soupçonnés d'avoir fait voyager des mules à destination de Paris depuis août 2015. Les deux entrepreneurs d’une trentaine et d’une quarantaine d’années se sont lancés dans ce trafic afin de se refaire une santé financière face aux difficultés que rencontraient leurs sociétés. Un profil assez inhabituel reconnaissait le procureur de la République Eric Vaillant. Ils seront présentés ce mercredi 03 février devant le tribunal. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison.

L’interview d’Eric Vaillant sur des images d'Alfonso Martinez