guyane
info locale

Des biocides naturels mis au point au Brésil pour combattre le moustique aedes aegypti

zika
Mangrove
©Frédéric Larzabl
Alors que le pandémie du Zika s'étend dans le monde, la recherche s'intensifie au Brésil, pays le plus touché par le phénomène. Des chercheurs brésiliens ont mis au point des biocides naturels pour éradiquer le moustique aedes aegypti responsable du Zika, de la dengue et du chikungunya. 
La psychose du Zika s'est installée au Brésil où plus d'1,5 million de personnes ont été infectées et près de 4000 bébés atteints de microcéphalie dues au Zika. En Amazonie de nombreux scientifiques mènent des recherches pour mettre au point des biocides pour tuer le moustique aedes aegyti qui transmet les virus de la dengue, du chikungunya et du Zika.

Un biocide à base d'huile de sucupira

l’Amazonie est une source inépuisable en matière de phytothérapie pour les brésiliens qui exploitent toutes les possibilités offertes dans ce domaine. Au mois de janvier 2016, le résultat de la thèse d’une pharmacienne amapaense a été publié dans la revue américaine Plos One. Ses travaux sur l'arbre sucupira ont mis en évidence que l’huile qu’on en extrait est un excellent biocide pour tuer les larves du moustique aedes aegypti. Ce biocide qui peut être mis dans l'eau, donc dans les gîtes à moustiques, serait efficace à 70%. Cette découverte est très importante pour les états du nord et du nord est du Brésil où la dengue notamment sévit de manière endémique. On a recensé 4086 cas de dengue pour le seul état de l'Amapa en 2015.

Un biopesticide à base de champignons et d'insectes

Ce mois de février, c'est un autre chercheur de l'état de l'Amazonas qui a mis au point un biopesticide 100% naturel à partir de champignons et d’insectes trouvés dans les plantes d’Amazonie. Utilisé sous forme de spray ou d’extrait, il est pulvérisé directement dans l’eau et élimine les larves et les œufs du moustique en 24h. Ce produit qui n’est pas encore commercialisé est non toxique pour l’homme et respectueux de l’environnement.
Il peut être fabriqué facilement à moindre coût.
Le scientifique qui a mis au point le procédé, Yamilé Benaion Alencar, espère que les entreprises seront intéressées par la commercialisation de cet insecticide naturel qui représente une des solutions pour l’éradication du moustique aedes aegypti.
Publicité