6000 km à la rame, le défi solidaire réussi de l'aventurier Patrice Maciel et ses quatre coéquipiers

sport
Arrivée de l'équipage Maciel après 6000 km à la rame
Arrivée de l'équipage Maciel dans l'embouchure du Mahury après 6000 km à la rame ©Guyane la 1ère

Patrice Maciel a réussi son pari fou. Traverser l’océan Atlantique à la rame en équipe. Plus de 6000 km pour relier le Portugal aux côtes guyanaises. Un extraordinaire défi salué par tous.

Si le record du monde n’a pas été battu à quelques jours près, l’équipage est heureux d’avoir vécu cette expérience et accompli le défi solidaire pour faire un don au Mécénat de chirurgie cardiaque.

Un équipe heureux celui de Patrice Maciel
©Guyane la 1ère


Ils ont ramé 51 jours et 18 heures

Après 51 jours et 18 heures les cinq rameurs sont arrivés à l’entrée du Mahury. Il est 6h du matin, ils doivent attendre que la marée baisse pour pouvoir emprunter le chenal menant au port du Dégrad des cannes.

Au débarcadère des proches attendent impatiemment l’embarcation qui a effectué la traversée de l’océan Atlantique.

L'émotion est vraiment là on a la famille, les amis, pas beaucoup de personnes mais ont sent l'émotion de plus en plus, un gros stress de le voir ...

Francined Maciel - soeur de Patrice Maciel


Partis depuis le 1er mars c’est à bord du Rose, un bateau long de 8m 65 et d’1 m 80 de large que le Guyanais Patrice Maciel accompagné de 3 hommes et d’une femme ont fait le pari fou de traverser l’océan Atlantique. Ils ont ramé depuis le Portugal et ont parcouru plus de 6000 km pour rejoindre les côtes guyanaises.

Il y a des gens comme nous qui sommes nés ici et qui formons la Guyane de demain et cela c'est le plus important au delà des communautés, au delà des couleurs, des différents clivages, ce qui est important c'est qu'il y a cette force de vivre et c'est cela la richesse de la Guyane actuellement... Merci , merci à la jeunesse de m'avoir soutenu, d'avoir cru en moi...

Patrice Maciel

Patrice Maciel et sa fille Savannah
©Guyane la 1ère

Savannah Maciel, fille de Patrice Maciel est côté de son père pour manifester sa joie et son amour :

Je suis venue de la métropole pour lui. Enfin qu'il accomplisse son exploit parce qu'il y a quelques années de cela s'était compliqué. On est tous fiers de lui et tout le monde est là pour l'accueillir ...


Un véritable défi sportif au cours duquel il a fallu s’adapter pour vivre ensemble.

Ils ont tous été super collaboratifs les uns avec les autres. Et pourtant nous sommes tous de nationalités différentes ... C'est génial, cela s'est super bien passé!

Dolores Desclavalière - membre de l'équipage

Des équipiers soudés et heureux - arrivée Maciel
Des équipiers soudés et heureux ©Guyane la 1ère

Des élèves du collège d’Apatou qui ont suivi ces aventuriers sont même venus accueillir l’équipe, ils sont impressionnés par la performance.

Pour Patrice et son équipe l’opération a permis de relever l’Atlantic rowing challenge qui vient en aide aux enfants malades. C’est également l’occasion d’apporter un peu d’évasion et de rêves à ces enfants, grâce à leurs témoignages de leurs vies quotidiennes et des rencontres sur l’Océan durant la traversée.

Portugal / Guyane : 52 jours en ramant pour la bonne cause.