Abus sexuels : un message de l'église de Guyane lu aux fidèles

religion
Abus sexuels : un message de l'église de Guyane lu aux fidèles
©Martial GRITTE
Suite à la diffusion mardi du rapport de la CIASE, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise, aujourd'hui, dans chaque paroisse, a été lue une lettre écrite par Monseigneur Michel Dubost, administrateur apostolique de Guyane.

"Dans l’Eglise, il faut se parler ! Nous sommes tous baptisés, nous avons tous la même dignité même si nous n’avons pas les mêmes responsabilités : Le Pape François nous invite à marcher ensemble, à nous serrer les coudes : c’est le moment." Par ses mots Monseigneur Michel Dubost, administrateur apostolique de Guyane, s'adresse aux fidèles de Régina, à la fin de la messe dominicale, suite à la diffusion mardi du rapport de la CIASE, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise.

Abus sexuels : un message de l'église de Guyane lu aux fidèles
Monseigneur DUBOST, l’administrateur de l’Eglise catholique de Guyane en visite ce week-end dans la paroisse de Régina. ©Martial GRITTE

Un courrier au nom de l'église catholique de Guyane lu dans toutes les paroisses du territoire, ce matin lors des cérémonies religieuses.

Dialogue et écoute

Le prélat invite les ouailles à penser à chacune des 216 mille victimes de prêtres pédophiles depuis les années 50 en France.

Monseigneur DUBOST réagit aux révélations du rapport Sauvé sur la pédophilie dans l'Eglise. Il est au micro de Laurent MAROT et Martial GRITTE

"216 mille histoires gravement endommagées, voire brisées", écrit Monseigneur  Michel Dubost. L’administrateur de l’Eglise de Guyane appelle à changer le rapport avec les prêtres  

"Depuis l’an 2000 bien des choses ont été faites dans l’Eglise pour lutter contre ce fléau. Dans notre diocèse nous pouvons nous féliciter l’action de l’association Bay Lamnen Yana."

Monseigneur Michel DUBOST, administrateur apostolique de l’Eglise de Guyane


Monseigneur Dubost appelle à renforcer dans l’Eglise une culture du dialogue et de l’écoute réciproque, il faut que tous ses membres se sentent concernés par le sujet. Il faut aussi selon lui « désacraliser les prêtres » pour ne pas favoriser ces crimes et délits.

En attendant, l’Eglise locale doit surmonter une crise interne : enquête judiciaire et canonique sur la gestion de l’ex-évêque Monseigneur Lafont, difficultés financières...

Selon Monseigneur Dubost, depuis trois ans, il manque à l’Eglise 1 million d’euros pour être à l’équilibre chaque année, un déficit comblé en partie par la vente de biens de l’Eglise.