guyane
info locale

Affaire des élections annulées de la CCIG : plusieurs personnes en garde à vue depuis ce mardi matin

élections professionnelles
La Chambre de Commerce de la Guyane
La Chambre de Commerce de la Guyane ©Guyane 1ère
Plusieurs membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Guyane ont été placés en garde à vue, ce matin, à la police judiciaire de Cayenne dans le cadre de l’affaire des élections de novembre annulées par la cours administrative de Cayenne.
Pour le moment, ni le parquet ni la CCIG ne communiquent sur ces gardes à vue. Le cabinet de la chambre consulaire semblait l’apprendre par le biais de notre rédaction ce matin, si, bien évidemment tout cela est sincère.
L’information, en tout cas, a été publiée par le quotidien France Guyane, confirmée par le procureur de la République. Le quotidien annonce que ces personnes sont actuellement dans les locaux de la police judiciaire à Cayenne.
 
Cette action intervient alors que, la semaine dernière, la Cour d’Appel Administrative de Bordeaux confirmait l’annulation de l’élection de la liste menée Richard Gabriel.

Une élection contestée tout de suite après les résultats

Une élection qui s’est tenue en novembre dernier et qui a aussitôt été contestée par la liste adverse, celle de Jean-Luc Davidas. Il dénonçait de nombreuses irrégularités, tout particulièrement des vols de matériel vote, avant de porter plainte. Une action qui avait irritée l’équipe de Richard Gabriel qui avait tenté de se justifier dès le début de l’année. Mais depuis la cours d’appel a confirmé l’annulation.
Publicité