publicité

Une affluence record pour la fête du ramboutan à Cacao

Les amateurs de ramboutans se sont rendus en masse à Cacao pour la traditionnelle fête du fruit. Ils étaient près de 8000 selon les organisateurs. Mais au marché comme sur le circuit de cueillette, le fruit rouge s'est rapidement tari. La récolte a été moins abondante que les autres années.

Plus de ramboutans sur les étals du marché © Annexe mairie Cacao
© Annexe mairie Cacao Plus de ramboutans sur les étals du marché
  • Guyane la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Qui ne connaît pas le ramboutan, ce fruit de la même famille que le litchi et le longane? Son goût raffiné et sucré a conquis toutes les tables guyanaises en quelques décennies. Et c’était justement  la fête du ramboutan aujourd’hui à Cacao. Plusieurs milliers de personnes ont convergé très tôt ce matin vers la petite localité Hmong, où il est cultivé en grande quantité. Il faut dire que l’an dernier, la fête du ramboutan n’avait pas pu être organisée, du fait de la mobilisation.

Les ramboutans rares dès 10h du matin


A 10h, il n'y avait déjà plus de ramboutans à vendre au marché de Cacao. Cette année la récolte du fruit chevelu est beaucoup moins importante et la fête annuelle en a pâti. 
Lorsque, vers midi, des agriculteurs parviennent à proposer deux caisses de ramboutans à la vente, c’est la ruée.
Cette rareté a d’abord une cause naturelle, selon les agriculteurs. Une saison très en avance et l’impossibilité pour les organisateurs d’avancer la date de cette fête ont eu pour conséquence une offre trop faible face aux milliers de visiteurs.
Les fruits ont été vendus moitié moins chers que sur les marchés du littoral.
Et pourtant, les Guyanais attachés à cette fête s'étaient déplacés en nombre. Cette affluence s'est traduite par des embouteillages monstres sur l'étroite route qui mène au village et un peu de déception de ces visiteurs du dimanche venus faire leur cueillette annuelle. 
Les 50 enfants du village Chinois de Cayenne emmenés par l'association les Frères de la Crik ne sont pas revenus avec des ramboutans mais ils ont pu profiter d'une belle balade et d'une baignade à la crique Cacao. Une découverte pour la plupart d'entre eux qui sortent peu de leur quartier.
Rendez-vous à l'année prochaine pour une cueillette plus abondante.

Le reportage de Guyane la 1ère


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play