publicité

Les agriculteurs veulent être mieux représentés au sein de la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (SAFER)

Les membres du bureau de la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (SAFER) seront installés cet après-midi à la DAAF à Cayenne. Christian Epailly, président de la FDSEA, soutenu par l'association Trop Violans a dénoncé le manque de représentants agricoles au sein de la structure.
 

Trop Violans et la FDSEA en conférence de presse sur le respect de l'Accord de Guyane © Thierry Merlin
© Thierry Merlin Trop Violans et la FDSEA en conférence de presse sur le respect de l'Accord de Guyane
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Le président de FDSEA n'est pas content et il l'a fait savoir ce matin devant la préfecture. La mise en place de la SAFER est prévue par l'accord de Guyane d'avril 2017. Cette instance sera notamment chargée d'attribuer du foncier aux collectivités comme aux associations autochtones. Les agriculteurs remettent en cause sa composition, ils ne sont pas suffisamment représentés, Christian Epailly, président de la FDSEA peste :

"On constate une chose, l'état veut avoir la main mise sur le foncier. Dans l'accord de Guyane c'étaient des professionnels qui devaient gérer cet opérateur foncier... on a trouvé un système déguisé avec un GIP, un groupement d'intérêt public à la place d'une SAFER, où l'état est majoritaire. Il y a 6 représentants de l'état dans ce comité. Ce n'est pas la peine de discuter... il y a eu des élections à la Chambre d'Agriculture, parmi les syndicats, il y a le Grage, les jeunes agriculteurs, la FSDEA, la présidence devrait revenir à un de ces trois syndicats..."


L'association Trop Violans qui soutient les agriculteurs, dénonce elle, le non respect de l'accord de Guyane. Yvane Goua, porte parole de l'association s'interroge :

"L'important c'est le respect de l'Accord de Guyane où il est indiqué : outil de gestion du foncier, la SAFER reçoit un avis favorable par l'Etat et la CTG. Je me pose la question, qu'est ce qu'un GIP vient faire dedans, qu'est ce qu'on a voulu détourner, qu'est ce qu'on veut prendre encore au peuple guyanais?..."


La mise en place de la structure va se faire à la Chambre d'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt à la fin de la journée à Cayenne.
La nouvelle est tombée à 18h, Albert Siong, le président de la Chambre d'Agriculture réélu dans cette fonction au mois de février dernier est désormais président de la Safer de Guyane.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play