publicité

Air Guyane dans la tourmente

Lors de la séance plénière de la Collectivité territoriale, jeudi 16 juin, l’octroi d’un prêt de 200 000 euros à la compagnie aérienne locale a été examiné par les conseillers. Durant les mouvements sociaux, l’activité d’Air Guyane a été réduite de 80 %.

© Guyane1ère
© Guyane1ère
  • Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le
Après six semaines de mouvement social en mars et avril dernier, Air Guyane fait ses comptes. Déficit de 660 000 euros
Avec un déficit de 660 000 euros et une cinquantaine de salariés mis au chômage partiel avec 70% de leur salaire : le bilan est plutôt morose.

Air Guyane est la seule compagnie aérienne à assurer les dessertes de l’intérieur. Du 24 mars au 1er mai  dernier, toutes les rotations vers Maripasoula, destination centrale, ont été interrompues. Conséquence : 1 200 passagers transportés. En 2016, ils étaient plus 7 500 voyageurs. (Regardez ci-dessous l'interview de Christian Marchand, président d'Air Guyane).

Une demande de prêt à la CTG

La compagnie assure plus de quarante rotations par semaine vers Maripasoula, Saint-Laurent du Maroni, Grand-Santi, Camopi et Saül. Pour sortir du marasme, Air Guyane a fait appel au donneur d’ordre principal : la Collectivité Territoriale, faute de garantie financière suffisante pour obtenir un prêt bancaire.

En décembre 2017, fin de partie pour Air Guyane. Son contrat de desserte des communes de l’intérieur prend fin. Un nouvel appel d’offre sera lancé par La Collectivité Territoriale de Guyane.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play