guyane
info locale

L'ajenda lagwiyann, pour une valorisation du créole

culture créole
L'ajenda lagwiyann, pour une valorisation du créole
©Anthony Hilaire
Lois Pindard est un jeune entrepreneur guyanais. Il porte un véritable amour pour la langue créole. A 12 ans il remportait le concours de la dictée créole. Il vient de publier l'une de ses créations , l'ajenda lagwiyann. Basé à Cayenne, il a ouvert les portes de son entreprise Pindjòkò.
Loïs pindard, un entrepreneur amoureux de la langue créole depuis sa plus tendre enfance. Des années plus tard, il créée le premier agenda rédigé en créole guyanais. En 2019, il poursuit  l’aventure avec les agendas en créoles de la Réunion, de la Martinique.
Loïs Pindard, créateur de Pindjòkò :

"On est dans une période où partout, que ce soit aux Antilles, à la réunion, on a besoin de se réapproprier notre culture, donc c'est venu naturellement. Nous on y a pensé, mais on a été contacté très rapidement."

Dans ces agendas, on peut savourer des dolos, des citations bien de chez nous. Cette entreprise ne se cantonne pas qu’aux agendas, calendriers et stylos, elle réalise des traductions et des campagnes de marketing territorial. Mais se lancer dans ce secteur, ce n’est pas un long fleuve tranquille.
Loïs Pindard, créateur de Pindjòkò :

"Créer une entreprise qui utilise le créole, et qui valorise le créole sous forme d'ouvrages, ce n'est pas commun. Cela n'existait pas, on a eu beaucoup de soutiens, mais se lancer sur un marché comme celui là, voudrait dire qu'il y a de la demande, mais au départ cette demande ne se manifestait pas du tout."

Le petit dernier (pour l’instant ), c’est l'agenda scolaire takari en langue créole, aluku, kalina. Mais pindjoko, compte bien valoriser le patrimoine culturel et linguistique qu’est le créole. 
©A. Hilaire


 
Publicité