Alex, 150 kilos, lutte au quotidien contre l’obésité

vos rendez-vous
obésité témoignage
©DR
Alex est en surpoids. A 69 ans, il lutte depuis des années contre la prise de poids. Une guerre au quotidien. En Guyane, ils sont des centaines comme lui. Ce 23 mai est la journée de l’obésité, classée grande cause de santé publique en France. Témoignage. 
Alex a 69 ans, le bel âge. Hâbleur, bavard, c’est un personnage haut en couleurs, qui a toujours une bonne histoire à raconter. Son poids, il l’assume et en parle librement. (Regardez ici son témoignage sur Guyane 1ère).

Cercle vicieux

Des années à lutter contre la gourmandise, à faire des régimes, suivre des programmes diététiques, faire du sport. Parfois, Alex a perdu 10, 20 kilos, mais au bout de quelques mois, il replonge. "Je n’arrive pas à perdre du poids, raconte Alex. Le matin, quand je me lève, j’ai mal aux articulations. Quand je monte chez moi, je peux à peine marcher .C’est difficile".

Etats d’âmes

Ancien policier, Alex n’a pas toujours été en surcharge pondérale. Actuellement retraité, il se rappelle ses longues marches et ses courses à pied avec ses collègues qui lui permettaient de se maintenir en forme. Aujourd’hui, il vit seul et cette solitude forcée ne lui convient pas. "Maigrir, pourquoi faire ?, s’interroge-t-il. J’essaie de cuisiner comme, je peux, mais il me manque la motivation".

Une vie en sursis ?

Pourtant, l’obésité génère des maladies graves, tels que l’hypertension, le diabète, ou encore l’accident vasculaire. Alex lui, est diabétique. Il joue avec le feu et le sait. Aujourd’hui, il pèse 150 kilos. Il devrait en perdre 50.

Notre "rencontre", dit-il, lui a "ouvert les yeux". Cette fois il le jure, il est "déterminé".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live