publicité

Aline Belfort met en lumière les Guyanaises pionnières dans les métiers à dominance masculine

L'auteure Aline Belfort poursuit son travail de mise en valeur de la femme guyanaise. Elle a présenté son dernier ouvrage ce 17 mai à la CTG. Elle y fait le portrait de 30 femmes pionnières dans les métiers à dominance masculine.

Aline Belfort avec à sa gauche Sylvie Horth et à sa droite Naïma Weimert deux jeunes pionnières © CL
© CL Aline Belfort avec à sa gauche Sylvie Horth et à sa droite Naïma Weimert deux jeunes pionnières
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
La salle de délibération de l'hôtel territorial qui accueillait cette présentation de livre était comble hier soir. Aline Belfort et ses amies avaient bien orchestré la soirée. L'ouvrage a été préfacé par Jean-Paul Ferreira, le maire d'Awala Yalimapo qui souligne, sous la forme d'une lettre adressée à Ta'ta Aline, le rôle de "poto mitan" de la femme en Guyane.
"Portraits de femmes guyanaises : Nos pionnières dans les métiers à dominance masculine" a été édité à 1000 exemplaires et devrait rencontrer un grand succès. Hier soir, l'éditeur n'avait pas assez d'ouvrages pour tous les acheteurs.
Une salle comble pour la présentation du livre © CL
© CL Une salle comble pour la présentation du livre

La présentation des quatre "bâtées"

Aline Belfort a utilisé une belle métaphore pour présenter les parcours des 30 femmes pionnières qu'elle a choisies : le terme bâtée, l'instrument qui a longtemps servi à trouver les pépites en Guyane.
Telles des pépites, ces 30 femmes, à leur époque respective, ont osé et franchi pour certaines, un plafond de verre, pour exercer leur métier. Alors dans cette brochette de Guyanaises on retrouve :
- la première pharmacienne de Guyane, Raymonde Horth ou Modestine Francis, la première concessionnaire de placer, elles font partie de la 1ère bâtée;
- Ghislaine Boudard, première huissière des Antilles-Guyane et Michelle Chapin-Honoré, première médecin libéral sont de la 2ème bâtée;
- dans la 3ème bâtée figurent Sylvie Horth, première agricultrice spécialisée en aviculture et Cécile Kouyouri, première amérindienne chef coutumier;
- Véronique Bonneton, première pilote d'avion professionnelle et Laetitia Lepelletier, première vétérinaire sont dans la quatrième bâtée;
En tout, l'auteur donne à découvrir à travers ces portraits déclinés de génération en génération, une vision historique de la société guyanaise. C'est aussi un plaidoyer très intéressant à l'égard de la femme guyanaise et un message adressé à la jeunesse a précisé dans sa conclusion Aline Belfort :

"... il faut oser, avoir de l'audace dans sa vie professionnelle..."

Aline Belfort dédicace son ouvrage © CL
© CL Aline Belfort dédicace son ouvrage


L'ouvrage est paru aux éditions Orphie et est disponible en librairies comme dans les centres commerciaux.

Aline Belfort

Aline Belfort, Guyanaise, est membre du laboratoire "Migration, Interculturarité et Education en Amazonie" à l'Université de Guyane.
Elle a publié plusieurs ouvrages chez Ibis Rouge  dont "le bal paré-masqué, un aspect du carnaval de la Guyane française" en 2000, "Le lérol de mon enfance" en 2001, "Du touloulou au Totolo, le bal-paré masqué, son évolution" en 2013.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play