L'un des anesthésistes qui a traité Edwige Démisca a quitté le département : l'enquête se poursuit

santé
Clinique Véronique
L'enquête risque d'être longue... A ce stade, les policiers interrogent tous les professionnels qui étaient dans la salle d'accouchement la nuit où  Edwige Démisca est décédée, et ils attendent les résultats de l'autopsie. L'anesthésie serait au coeur de cette affaire.
L'enquête risque d'être longue... A ce stade, les policiers interrogent tous les professionnels qui étaient dans la salle d'accouchement la nuit où Edwige Démisca est décédée. Edwige Démisca , c'est cette jeune femme décédée après avoir subi une césarienne. Aujourd'hui les autorités sanitaires attendent les résultats de l'autopsie.


Une unité spéciale mène l'enquête

Comment expliquer la mort d’Edwige Démisca ? Une enseignante de 28 ans décédée dans la nuit de mardi à mercredi après avoir subi une césarienne à la clinique Véronique. Au sein du commissariat de Cayenne, c’est une unité spéciale qui a pris en charge cette enquête. Une autopsie est notamment programmée, incluant un examen toxicologique.


Fin de contrat 

Une partie du personnel médical en activité ce soir-là a déjà été entendu comme témoin, et notamment l’un des deux anesthésistes présents.
Il a été auditionné vendredi matin par l’Agence régionale de santé, puis par la police l’après-midi….avant de s’envoler vers l’Hexagone. La clinique ayant mis fin à son contrat.
 

Un nouvel anesthésiste recruté

La clinique a procédé le jour-même au recrutement d’un nouvel anesthésiste par intérim. Les enquêteurs s’intéressent notamment aux diplômes de ces professionnels.
De son côté, la famille se félicite de la rapidité de l’enquête. Vendredi après-midi, les proches de la victime ont pu récupérer le bébé, qui se porte bien.