Une année du chien, qui commence bien

culture
Nouvel an chinois
©CTG
Un millier de spectateurs assistaient au spectacle de chants et de danses traditionnels du Nouvel An de l’association Fa Kiao Kon So au Zéphyr, à Cayenne. Les jeunes de l’école de l’association ont montré leurs talents, aux côtés d’une petite troupe de six artistes pékinois.

Un millier de spectateurs 


Cette nouvelle année est placée sous le signe du chien. Un bon présage, selon la communauté chinoise qui hier fêtait 2018.
C’est devant une salle du Zéphyr presque pleine que le président de l’association Fa Kiao a ouvert cette soirée du Nouvel an chinois. Pour la première fois, cette association qui a pour objectif de véhiculer les valeurs de la communauté chinoise, accueillait l’ensemble de la population guyanaise. La sécurité reste cette année encore au centre de ses vœux

Joseph Ho, président de l’association Fa Kiao Kon So confirme :

"La violence ciblant la communauté chinoise, on voit certainement une amélioration depuis quelques temps. J’espère que l’amitié entre les peuples va régner. Je souhaite une Guyane harmonieuse."


Un spectacle haut en couleurs 


Sur scène les jeunes de l’école de l’association se sont succédés. Mais c’est la petite troupe professionnelle venue de Chine qui a attiré tous les regards.
Un spectacle parfois comique et sensationnel avec des extraits de l’opéra du Sichuan dans lequel le comédien semble porter une infinité de masques, ou encore la beauté aérienne des danseurs dans un ballet intitulé "Belle demoiselle".
L’esprit du cirque était également sur le devant de la scène. Les acrobates professionnels ont montré tout leur talent . 
Une soirée de Nouvel an en forme de voyage entre tradition et modernité.