Après les auditions, le terrain pour la mission des sénateurs sur le trafic de stupéfiants en provenance de Guyane

drogue
Dispositif anti drogue
©Sénat
Des sénateurs de la mission parlementaire sur le trafic de stupéfiants en provenance de Guyane, se sont rendus ce jeudi, à l’aéroport d’Orly. Ils ont assisté à un contrôle anti-drogue. L'occasion de mieux comprendre le fonctionnement des dispositifs douaniers. 
 
Dispositif anti-drogue
©Sénat
Ils sont quatre sénateurs de la mission d’information sur la lutte contre le trafic de stupéfiants en provenance de Guyane, à s’être rendus à l’aéroport d’Orly. Une délégation emmenée par son président Olivier Cigolotti, Antoine Karam, Jean-Pierre Vial et enfin Jean-Yves Leconte.
Les sénateurs ont pu rencontrer des représentants de la direction régionale des douanes et de la police aux frontières et assister à un contrôle anti-stupéfiants à l’arrivée d’un vol Cayenne-Paris. L’objectif est de mesurer sur le terrain le travail des équipes cynophiles et appréhender ainsi, les outils et les techniques de ciblage mis en œuvre pour contrôler les personnes et leurs bagages.

Un trafic à l'arrêt
pour cause de crise sanitaire

mules
Selon les autorités, 20 à 30 mules sont enregistrées par vol commercial en provenance de Guyane à destination de Paris. L’objectif de ce passage en masse pour les « cerveaux » du trafic est de saturer les services des douanes et de la PAF afin que certains passeurs puissent échapper aux contrôles. Un chiffre effrayant, qui à lui seul résume le trafic de stupéfiants en Guyane.
La crise sanitaire a, sans nul doute, donné un coup d’arrêt brutal à ces activités illicites. Mais avec le retour progressif à la normale, le trafic devrait reprendre de plus belle.
Cette mission d’information du Sénat a été créée le 13 mai dernier à l'initiative de Antoine Karam sénateur de Guyane dans le but d'évaluer la politique et les moyens mis en œuvre pour lutter contre le trafic de drogue. Une mission pour mesurer l'application du plan anti-drogue présenté l'an dernier par le ministre de l’Intérieur. Elle rendra son rapport en septembre prochain. 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live