guyane
info locale

Après la crise sociale en Guyane, Arianespace reprend les lancements jeudi

sciences
Décollage de la fusée Ariane 5
Décollage de la fusée Ariane 5 - archive ©Arianespace
Après un mois de crise sociale et de paralysie en Guyane, Arianespace reprend les lancements ce jeudi 4 mai. Au centre spatial guyanais, l’activité est soutenue pour tenter de respecter le calendrier établit. Au total, douze tirs sont prévus cette année.
Ariane 5 prendra son envol ce jeudi 4 mai pour le lancement de deux satellites brésilien et coréen. Clouée au sol pendant plus d’un mois en raison du mouvement social en Guyane, la fusée va finalement décoller à nouveau.

Le premier des trois lancements prévus est le vol VA236 qui aura lieu ce jeudi 4 mai dans une fenêtre de tir comprise entre 17H31 et 20H19, heure de Kourou.

Activité soutenue

L’activité a repris à un rythme soutenu à Arianespace depuis le samedi 22 mars, date de déblocage de l’accès au centre. Les deux lancements initialement prévus en avril et reportés, auront finalement lieu en mai et juin. "Cinq clients majeurs se sont retrouvés en difficultés, remarque Bruno Gérard, directeur de l’établissement Arianespace. Un Brésilien, Coréen, Américain et deux Européens. Notre objectif est de tout faire pour ne pas impacter d’autres clients. La reprise de l’activité est soutenue pour revenir sur le planning prévu pour les autres clients".

D’ordinaire consacré à la maintenance lourde, le mois de mai sera exceptionnellement consacré aux tirs. Les travaux d’entretiens sont reportés au mois de septembre afin de maintenir la cadence annuelle. (Ecoutez ci-dessous l'interview de Bruno Gérard).

Douze lancements dans l’année

Le 18 mai prochain, un lanceur Soyuz mettra en orbite le satellite SES-15 au profit de l'opérateur SES, et le 1er juin le lanceur Ariane 5 ECA mettra en orbite les satellites ViaSat-2 et E172B au profit des opérateurs ViaSat et Eutelsat.

"Le planning des six autres missions prévues en 2017 est inchangé", a déjà précisé Arianespace qui "confirme son objectif de réaliser 12 lancements en 2017". 

Regardez ci-dessous l'interview de Didier Faivre, directeur du CSG, sur Guyane 1ère :

Publicité