publicité

Arts : « Entre 2 mondes », la nouvelle expo du CARMA à Mana

Après “La route de l’art”, le Centre d’Art et de Recherche de MAna, présente depuis ce week-end sa nouvelle exposition. Elle donne carte blanche aux artistes et artisans pour une réinterprétation de la rencontre entre amérindiens et européens au XVIème et XVIIème siècle.
 

Un choc historique réinterprété par une soixantaine d'artistes © CARMA
© CARMA Un choc historique réinterprété par une soixantaine d'artistes
  • Eric LEON/KC
  • Publié le , mis à jour le
Ce sont près de 250 pièces qui sont présentées au CARMA, le Centre d’Art et de Recherche de MAna. Des oeuvres produites par une soixantaine d’artistes et artisans. L’évènement est l’occasion de la réouverture du lieu géré par l’association Chercheurs d’Art, un événement très attendu par le public présent pour le vernissage en fin de semaine dernière. Il a fallu 9 mois de préparation de recherches, de travaux pour réunir les artistes et matérialiser la rencontre, entre européens et amérindiens lors de la conquista puis de la colonisation du continent.
CARMA : Entre 2 Mondes
Interviews : 1- Tania Saint-Aimé (Responsable du pôle Culture et Patrimoine de la commune de Régina-Kaw) 2- Jocelyn Thérèse (Visiteur) 3- Visiteur anonyme 4- Patrick Lacaisse (Président de l’association chercheurs d’art) 5- Abdoulaye Keita (Conseillé Art Plastique à la Direction des Affaires Culturelles de la Guyane)  -  Guyane La 1ère  -  Eric lEON

L’exposition Entre 2 mondes accueille le public chaque semaine, du mardi au dimanche, au Centre d’Art et de Recherche de Mana.
 

Sur le même thème

  • art

    Fresques : le regard de Monk - E dans les quartiers de Kourou

    A Kourou l’art descend dans la rue ou plutôt s’expose sur les murs. Une manière de redonner des couleurs dans certains quartiers de la ville. Des fresques murales ont été peintes par l’artiste peintre canadien Monk –e.

  • art

    Street art : Emi Gutierrez, finaliste du concours

    L'un des rares concours organisé pour valoriser les graffeurs, illustrateurs, et autres artistes des Antilles et de la Guyane. Les trois finalistes pour notre département sont en compétition jusqu'au 12 mai.
    Découvrons l'une de ces finalistes : Emi Gutierrez.

  • art

    Nicolas "Scimo" Quillot, finaliste d'un concours de street art

    Plus de 40 street artists avaient répondu au projet créatif lancé par DSP Block Party au mois de février dernier aux Antilles Guyane. Après Samuel Adonaï, on vous propose de découvrir le deuxième finaliste pour la Guyane: il s’agit de Nicolas Quillot.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play