Assises : une affaire d’assassinat dans le contexte du mouvement social de 2017

faits divers
Marianne tribunal
©Guyane1ère
L’affaire remonte à 2017. Sherlock Mackenzie comparait aux assises pour assassinat en récidive. Il est accusé d'avoir tué par arme à feu un compatriote guyanien, dans la  nuit du 16 au 17 avril cité Cabassou, à Cayenne. Le procès est prévu jusqu'à vendredi, à la cour d'appel. 
L’affaire remonte à 2017. La Guyane était alors en plein mouvement social, sur fond de protestation contre l’insécurité. Sherlock Mackenzie comparait aux assises pour assassinat en récidive. Il est accusé d'avoir tué par arme à feu un compatriote guyanien, dans la  nuit du 16 au 17 avril cité Cabassou, à Cayenne. Le procès est prévu jusqu'à vendredi, à la cour d'appel. 
 

Un vrai polar 

« Un scénario improbable qui pourrait servir à écrire un polar » : voilà comment l’avocat général qualifie cette affaire. « Une affaire où », rappelle le magistrat, « la victime, Royan Bacchus, a fourni à l’accusé l’arme qui a servi à le tuer ».
En avril 2017, à Cayenne, durant le mouvement social, la victime confie à Sherlock Mackenzie deux fusils à canons sciés pour les faire nettoyer. Quelques jours plus tard, Mackenzie dit avoir appris que ces armes auraient servi à commettre des meurtres.


Il croise Bacchus

Dans la nuit du 16 au 17 avril, cité Cabassou, il croise Bacchus dans un sound system. Ce dernier lui demande de ramener les armes. Mackenzie va chercher un fusil, revient à la soirée, et tire à bout portant dans le dos de Bacchus, qui décède sur place peu après.


Débarrasser Cayenne de
cette personne

Arrêté le lendemain chez sa compagne cité Cabassou, Sherlock Mackenzie reconnait d’abord les faits en garde à vue. « Il fallait débarrasser Cayenne de cette personne », dit-il aux enquêteurs. Il évoque ensuite un tir accidentel, sous l’influence du cannabis, de l’alcool, ou encore d’Ectasy qu’il aurait consommé…


Un élément déclenchant

La victime, Royan Bacchus alias « Bryan Smith » ou « Shortman » était recherché pour une tentative de meurtre sur un policier en janvier 2017 et le meurtre d’Hervé Tambour à Eau Lisette en février. Un drame qui avait été l’un des éléments déclencheurs du mouvement social de 2017.