publicité

Assises : l'affaire Louison à nouveau devant la justice

Jusqu'à vendredi, à la Cour d’assises de Cayenne, le procès en appel de Lefeve Longin, l’un des co-accusés dans l’affaire du braquage de la famille Louison en février 2012 à Matoury. En mai 2017 dans le procès initial, sur les dix accusés seuls trois étaient présents. 

La salle de la cour d'assises © Laurent Marot
© Laurent Marot La salle de la cour d'assises
  • Jessie Xavier/MCT
  • Publié le
Début à la Cour d’assises du procès en appel de Lefeve Longin, l’un des co-accusés dans l’affaire du braquage de la famille Louison en février 2012 à Matoury. En mai 2017 dans le procès initial, il y avait dix accusés mais seulement trois présents. Lefeve Longin lui était arrivé trop tard au tribunal et c’était vu condamné à une peine de 10 ans de prison pour vol avec arme et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime. Le procès en appel a la Cour d’assises devrait s’étaler jusqu’à vendredi.


Procès en appel

Lors du braquage de la famille Louison quatre individus avaient pénétré dans le domicile, l’un d’eux allait perdre la vie au cours d’une bagarre avec le père, Franck Louison. Mais les trois accusés présents au procès ne jouaient que des seconds rôles. Les principaux accusés ont été condamnés en leur absence à 20 ans de réclusion criminelle.


Un accusé arrivé in extrémis

Lefeve Longin était arrivé de façon assez ubuesque au moment où les jurés aller délibérer expliquant "avoir vu son nom dans la presse". Les trois accusés présents écopaient alors de quatre à six ans de prison contre dix ans pour Lefeve Longin, l’entrepreneur qui en plus, a donné les informations utiles pour le braquage de la société Louison. L’avocat général avait réclamé six ans de prison pour ce dernier il a donc eu une peine plus lourde.


Une affaire qui avait suscité l'émoi

Dans cette affaire la population avait été émue par la mise en examen du père Franck Louison et de son fils Franklin suite à la mort d’un des braqueurs, avant un classement sans suite. Verdict ce vendredi.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play